L'harmonium français
Revue semestrielle L'harmonium français

Achat de ce numéro

15 euros

Tarif pour la France

Achat de ce numéro

25 euros

Tarif pour les pays étrangers

L’harmonium français

  N°18

juin 2016

La Touraine au XVème siècle de Louis-James Alfred Lefébure-Wély. Une œuvre à découvrir

(Pascal Auffret)

Sommaire du N°18

juin 2016

Martin de Provins,  facteur d’orgues  indépendant

(Daniel Ambroise)

L’harmonium français vient de sortir un disque où figure, en bonne place, une œuvre peu connue de Louis James Alfred Lefébure-Wély nommée : « La Touraine au XVème siècle ». Datée de 1859, elle se compose de six duos pour piano et harmonium. Il s’agit du premier enregistrement discographique intégral et c’est pour nous l’occasion d’expliquer la genèse de ce choix et de présenter l’œuvre dans le but d’en faciliter la compréhension et l’écoute. Vous pourrez lire plus loin une analyse succincte de chaque pièce ainsi que des impressions générales sur le cycle.

A l’expiration de son association avec Alexandre père et fils, Alexandre Martin devient un facteur d’orgues expressives indépendant de 1857 à 1872. Malheureusement,  il rencontre de nombreuses difficultés et on oublie ce qu’il a apporté aux progrès de l’orgue expressif.

L’harmonium dans ses derniers retranchements : les 2 Orchestrale Studien op. 70 de Karg-Elert

(Olivier Schmitt)

Extraits musicaux illustrant l'article

Jagdnovelette (Karg-Elert) par Olivier Schmitt sur Orgue Mustel

Totentanz (Karg-Elert) par Olivier Schmitt sur Orgue Mustel

Sigfrid Karg-Elert (1877-1933) est l’auteur d’une œuvre importante pour harmonium et s’est même spécialisé dans le répertoire d’harmonium d’art. Afin de compléter les articles déjà parus dans la revue [1], nous aborderons ici les 2 Orchestrale Studien op. 70 écrites en 1907, qui ouvrent la voie de la modernité au Kunstharmonium.

Retour à la page d'accueil