L'harmonium français
Revue semestrielle L'harmonium français

Achat de ce numéro

15 euros

Tarif pour la France

Achat de ce numéro

25 euros

Tarif pour les pays étrangers

L’harmonium français

  N°15

décembre 2014

Sommaire du N°15

décembre 2014

Albert Désiré Martin, successeur de son frère, Alexandre Martin de Provins

(Daniel Ambroise)

Albert Désiré Martin, frère cadet de Louis Pierre Alexandre Martin connu sous le nom de Martin de Provins fut également facteur d’orgue expressif. Il succéda, contrairement à ce qui est communément admis, à son frère comme le prouve le document présenté. Deux harmoniums sont brièvement décrits.

  

Les Heures mystiques op. 29 et 30 de Léon Boëllmann : Une œuvre de salon à l’église ?

(Olivier Schmitt)

Volume 1: Communion n°4

Volume 1: Entrée n°2 (funèbre)

Volume 1: Offertoire n°2

Volume 1: Elévation n°1

Extraits musicaux illustrant l'article

Volume 1: Sortie n°5

Volume 1: Verset 4 -minuetto

Volume 2: Verset 5

Volume 2 : Communion n°2

Volume 2 : Sortie n°4 (funèbre)

Volume 2: Verset 3

Volume 2: Verset 12

Léon Boëllmann (1862-1897) est un compositeur incontournable dans le courant de la musique pour orgue dans la France de la fin du XIXème siècle. Pur produit de l’École Niedermeyer, il a été marqué par le renouveau de la musique religieuse et une certaine conception de l’harmonie. Au sein de sa production, tragiquement interrompue par une mort prématurée, l’orgue tient une place de choix, sans pour autant oublier le piano, la musique de chambre, l’orchestre et le répertoire sacré. Les deux volumes des Heures mystiques op. 29 et 30 pourraient y paraître anecdotiques, alors qu’ils figurent dans la bibliothèque de très nombreux musiciens. Cependant, ces quelques cent pièces semblent poser plus de questions qu’on ne pourrait le croire

Clavions & Pedalions (1ère partie)

Substrats d’orgues à tuyaux domestiques ?

La Manufacture R. Van den Burg (Amersfoort–Hollande) (1935 – 1975)

(Robert Martin)

C’est dans un cadre assez inédit que ce propos s’essaye, dans une étude synthétique qui se voudrait être à la fois musicologique, organographique et organologique, sur des orgues expressives, instruments domestiques à anches libres, ayant comme fonction l’étude ou l’interprétation, dans des conditions concertantes, du répertoire de l’orgue à tuyaux. Le but n’est pas de faire connaître le recensement catégoriel sur la production d’une entreprise, d’autant qu’il existe partiellement et qu’il suffirait de le republier. La démarche est autre : - d’un côté, comprendre comment les Van den Burg en allant toujours à l'essentiel, sans gigantisme, sont parvenus, dans l’outil offert au musicien, à offrir une palette sonore attrayante et complète pour l'interprétation d'un large répertoire organistique, voire au-delà… - d’un autre, comment le musicien d’aujourd’hui peut arriver à une compréhension suffisante de ce qui lui est offert pour en découvrir les réelles possibilités artistiques, en imaginer d’autres, puis, à son tour, mettre ce long cheminement au service de l’art et de son propre enrichissement dans le sens le plus noble et le plus large possible. Scindée en divers articles publiés au gré des parutions de la revue, cette première partie, après avoir précisé la démarche directrice, se propose de faire état du recensement de ces instruments en l’état actuel des recherches entreprises depuis de nombreuses années.

Volume 2: Entrée n°4 (Carillon)

Volume 1: Verset 14

Volume 1: Verset 20

Volume 1: Verset 25

Volume 2 : Offertoire n°3

Volume 2 : Elévation n°1

Volume 1: Verset 13

Volume 2: Verset 19

Retour à la page d'accueil

Volume 2: Verset 15