Adhésion
L'harmonium français
Collection Dumont

Buts de l’association

Adhérer à l'association

Association loi 1901, déclarée à la Préfecture de la Haute-Vienne le 22 novembre 2006

Bureau de l’association

Président : Patrick-Alain Faure

Vice-Président et secrétaire: Pascal Auffret

Vice-Président et trésorier: François Dupoux

- Faire redécouvrir ou mieux faire connaître l'harmonium
- Publier une revue scientifique semestrielle
- Aider et conseiller la sauvegarde ou la restauration d'harmoniums
- Prodiguer des expertises
- Organiser des concerts
- Réaliser des enregistrements audio et vidéo

  

Retour à la page d'accueil

Patrick-Alain Faure

Président

François Dupoux

Vice-Président et trésorier

Harmonium

Pascal Auffret

Vice-Président et secrétaire

Piano

Corinne Massé

Violon

Cécile Grizard

Violoncelle

Martine Rottier

Soprano

Marie-Françoise Moreau

Soprano

François Dupoux commence sa formation musicale par l’étude du piano au conservatoire de Limoges puis à St Cloud dans la classe d'Agnelle Bundervoet où il obtient un prix de l'union des conservatoires de l'Ile de France. Parallèlement à des études de musicologie à la Sorbonne, il étudie l'harmonie avec Yvonne Desportes l'accompagnement et le déchiffrage avec Jeanne Loriod et Odette Gartenlaub. Fasciné par l'orgue dès son jeune âge, il bénéficie à Limoges des conseils de l'abbé Camille Bercut, organiste de St Michel des Lions. A cette époque, encore selon la tradition du début du XXème siècle, il commence l'étude de cet instrument par celle de l'harmonium. De cette période lui restera le goût de cet instrument décrié et obsolète mais surtout l'intuition particulière indispensable pour donner un sens à la musique écrite pour lui. Ayant perfectionné sa technique auprès de Marie-Madeleine Duruflé,  de Sarah Soularue son élève, puis de Suzanne Chaisemartin, il devient titulaire du grand orgue de la Cathédrale de Limoges en 1981. Sa rencontre avec Joris Verdin, maître incontesté de l'harmonium fut décisive dans les années 90. Encouragé par Robert Martin, organiste de Notre-Dame de la Garde à Marseille, il reprend alors le clavier de l'instrument expressif par excellence. Devant un public de plus en plus conquis, il fait partager aujourd'hui par le médium des sonorités inimitables de l’harmonium, les accents d'une véritable passion. Il est co-fondateur et vice-président de l’association L’harmonium français.

Patrick-Alain Faure découvre l’harmonium au contact de François Dupoux. Ce dernier, tout en lui faisant partager sa passion pour l’orgue et la musique du XIXème siècle lui inculque les bases du « grand frère » de l’harmonium. Il bénéficie ensuite des conseils de Robert Martin, organiste de Notre-Dame de la Garde à Marseille et élève de Jean Langlais, qui lui fait découvrir la facture d’orgue et un certain sens de l’interprétation. Tout en menant sa carrière d’organiste aux côtés de François Dupoux qu’il assiste depuis plus de 20 ans à la Cathédrale de Limoges, il mène des études de médecine. Il est actuellement Neurochirurgien des Hôpitaux au CHU de Limoges, plus particulièrement spécialisé en chirurgie de la colonne vertébrale. Il crée en 2006 avec Pascal Auffret et François Dupoux, l’association L’harmonium français, qu’il préside depuis cette date. Cette association a pour but de faire redécouvrir l’harmonium, instrument injustement oublié. Au travers de ses publications, de son site internet, de ses concerts et de ses enregistrements, cette association connaît un succès croissant qui la place comme l’acteur essentiel de l’harmonium en France aujourd’hui.

Pascal Auffret est un pianiste autodidacte et facteur-accordeur de pianos.  Sa grande connaissance du piano aussi bien technique que musicale l’a amené à accompagner de nombreux ensembles vocaux. Il est le fondateur et pianiste de l’ensemble vocal « Voix de Femmes » qui se compose de huit chanteuses. Il est co-fondateur et vice-président de l’association L’harmonium français.

Elève de Claude Burgos au conservatoire national de Bobigny, Cécile Grizard obtient un premier prix de violoncelle et de perfectionnement, ainsi qu’un prix de musique de chambre, dans la classe de Jean-Claude Ambrosini. Elle poursuit ensuite sa formation auprès de Klaus Heitz et d’Yvan Chiffoleau. Titulaire du diplôme d’Etat de professeur et du certificat d’aptitude à l’enseignement du violoncelle, elle est professeur au conservatoire à rayonnement départemental  de Saint Nazaire depuis 1996. Son activité artistique est des plus variée, avec un attachement particulier pour la musique de chambre : membre du trio Escale (Sophie Thévenet, violon, Laurence Chiffoleau, piano) ; concerts dans la saison « Vibration » de Saint Nazaire, festival l’Eté Musical de La Baule, « la folle journée » de Nantes, duo violoncelle et guitare avec Michel Grizard et de nombreux autres concerts en France et en Espagne. Elle est membre fondateur de l’ensemble BMA, qui travaille en lien avec des compositeurs à la diffusion de la musique d‘aujourd’hui et membre de l’orchestre de La Baule. Elle rejoint L’harmonium français en 2009 pour l’enregistrement du disque « Les Voix Célestes » chez Calliope.

Née à Harfleur (Seine Maritime), Corinne Massé étudie la danse et le violon au conservatoire National de Musique d’Angers. Ces deux disciplines lui offrent de participer, étant encore enfant, à de nombreux spectacles d’Opéra. Ces merveilleux souvenirs orienteront ses futurs choix professionnels. Après l’obtention de ses diplômes, elle se perfectionne à Paris auprès du Maître Georges Tessier, Violoniste et Pédagogue réputé qui lui transmet la passion de l’enseignement. Corinne Massé est professeur de violon au Conservatoire de Musique de La Baule depuis mai 1987 et se produit régulièrement au sein de nombreux Orchestres : O.N.P.L(orchestre des Pays de la Loire) , Orchestre de Vendée, Ensemble Orchestral de La Baule, Ensemble Instrumental du Chœur Francis Poulenc. Elle pratique la musique de chambre depuis quelques années, trio à cordes et quatuor avec piano. Elle rejoint L’harmonium français en 2009 pour l’enregistrement du disque « Les Voix Célestes » chez Calliope.

Martine Rottier: ses études de chant ont été couronnées par un Prix d’Excellence en chant à l’Union des Conservatoires de musiques du Val de Marne et un Prix d’Excellence en art lyrique au Conservatoire de Melun. Elle s’est produite sur scène notamment dans les rôles de Caroline dans la Chauve-souris de Johann Strauss et Marcelline dans les Noces de Figaro de Mozart, ainsi que dans divers oratorios tels que le Stabat Mater de Pergolèse, le Gloria de Vivaldi ou le Requiem de Gabriel Fauré. Elle chante régulièrement en compagnie de Marie-Françoise Moreau au sein de « L’harmonium français ».

Marie-Françoise Moreau a fait ses études au conservatoire de Saint-Nazaire avec Michèle Solano-Dambrine, tout en se perfectionnant auprès d’Irène Jarsky et de Christian Papis. Elle a été soliste plusieurs années dans l’Ensemble Vocal de Nantes de Paul Colléaux. Sa chaude voix de soprano dramatique l'amène à se produire régulièrement en concert dans le cadre de l’association « L’harmonium Français » et elle est souvent invitée comme soliste par plusieurs ensembles sur Angers, La Roche sur Yon, Limoges et Saint-Nazaire.

Extrait musical : Improvisation par François Dupoux

Médiophone Dumont, 8 jeux 1/2

Adresse:

L'harmonium français

Domaine de La Tuilière

87310 Cognac la forêt


email:

franceharmonium@yahoo.fr